Arrangement musical : définition

L’arrangement musical consiste en « l’art du détail » par lequel l’œuvre musicale est mise en formes et en textures.
L’arrangeur est le « plasticien » de l’œuvre musicale. Son action pourrait être comparée à celle du réalisateur au cinéma : il transforme l’idée originale, en intégrant les éléments qui vont l’animer, la structurer, la styliser. A l’instar du travail de réalisation d’un film qui apporte au récit écrit des idées de cadre, de lumière, de découpage / montage etc, l’arrangement musical apporte, sur un thème de musique donné, au choix, des idées d’harmonie (pouvant modifier les harmonies d’origine), d’orchestration, de structure, de construction polyphonique, d’intégration de motifs, et de construction rythmique. Par son travail sur ces axes, il peut aussi éventuellement chercher à inscrire l’œuvre musicale dans un genre musical identifiable (par ses éléments caractéristiques).

L’arrangeur est aussi parfois appelé « réalisateur musical ». De nos jours, il est également fréquent qu’on associe au travail d’arrangement musical celui de la production musicale, prolongeant l’action de l’arrangeur jusqu’aux choix techniques et artistiques en jeu lors de la prise de son, du mixage, des divers traitements sonores et du sound design. L’arrangeur – producteur (« Music producer » pour les anglophones) nécessite alors une bonne expérience des équipements et dispositifs techniques audio, matériels comme logiciels, et de la synthèse sonore.

Que dit Wikipedia au sujet de l’arrangement ? (cliquez sur ce lien)

Qu’étudie-t-on en cours d’arrangement musical ?

Le cours d’arrangement musical est l’un des modules axes de travail des modules de composition : songwriting, musiques électroniques, beatmaking et musique de film.

Traditionnellement le cours d’arrangement musical prend appui sur des compositions déjà existantes : l’apprenti-arrangeur ne les compose pas, il doit « seulement » les ré-arranger. Cela permet d’être plus rapidement au cœur du travail d’arrangement. De plus, cela libère plus facilement les audaces et les expérimentations, parce que l’arrangeur va avoir tendance à se réapproprier le matériel de base, pour poser sa signature d’arrangeur.

Travailler sur l’arrangement de ses propres compositions « in process » est également possible, mais pour un meilleur apprentissage, il est important, dans ce cas là aussi, de savoir se plier à un « cahier des charges » imposé pour l’exercice. Car dans le métier, qu’il s’agisse de composition ou d’arrangement musical, il est très fréquent de devoir répondre à un « brief », c’est-à-dire une direction esthétique donnée, lorsqu’on n’est pas soi-même à l’initiative du projet. L’arrangeur a dans ce cas là intérêt à maîtriser plusieurs langages musicaux pour livrer la proposition musicale et sonore la plus appropriée. C’est là l’un des objectifs du cours d’arrangement musical.

En cours, chacun des axes du programme d’arrangement musical fait d’abord l’objet d’un travail d’analyse, puis d’une mise en application des principes d’arrangement analysés. Cette mise en application consiste en la réalisation d’un réarrangement d’une œuvre existante, selon une direction artistique (brief d’arrangement) définie en cours. Le travail d’arrangement fait par les participants est restitué sous la forme d’un projet utilisant les techniques de la production audio : instruments virtuels, prise de son, montage et traitements audio, mixage.

 

Thèmes du cours d’arrangement abordés dans les modules

Dans les modules SONGWRITING et MUSIQUE DE FILM les thèmes suivants sont abordés (pas nécessairement dans l’ordre où ils sont donnés ici) :

  • Animation mélodique – écriture polyphonique – travail de la dissonance
  • Motifs – notion de tuilage
  • Eléments caractéristiques de différents genres musicaux
  • Rythmiques
  • Écriture pianistique
  • Orchestration. Appréhension des formations instrumentales classiques : notions générales sur l’orchestre symphonique et les formations de musique de chambre. Ecoute de petites structures orchestrales originales