Francis MIMOUN

Lorsque Stéphane, mon ami de longue date et directeur de l’Atelier 440 m’a proposé de faire partie de son équipe d’enseignants, j’ai immédiatement été séduit par le projet pédagogique original et ambitieux qu’il défendait. J’adhère totalement à cette proposition d’un enseignement très ouvert culturellement, exigeant et contemporain, qui articule les savoir-faire traditionnels avec le monde de la musique d’aujourd’hui.

Parcours

Mon parcours est à l’image de cette démarche, j’ai en effet un goût immodéré pour toutes les musiques, quelles qu’elles soient :

D’un côté, j’ai suivi une formation traditionnelle.  J’ai pu obtenir au conservatoire national supérieur de musique de Paris quelques hauts diplômes de cette prestigieuse institution dans différentes matières liées à ma passion pour la composition : analyse musicale, harmonie, contrepoint, fugue et forme sonate, et orchestration. J’ai étudié la direction d’orchestre au CNSM de Paris ainsi qu’à Canford au Royaume-Uni. J’ai également deux diplômes d’état de pédagogie : en Formation Musicale et en Piano. J’enseigne d’ailleurs cet instrument depuis bientôt 30 ans dont 10 ans au CRD de Mantes-la-jolie.

Parallèlement à ce parcours classique, depuis l’âge de 16 ans je pratique les musiques actuelles et le jazz.

J’ai une solide expérience de la scène. Tout d’abord avec une dizaine de groupes allant du jazz au rock en passant par la musique latine, le funk, la soul, la musique Klezmer, la chanson française… J’ai joué dans de nombreux festivals. J’ai également eu plusieurs très belles expériences, à la fois en tant que compositeur ou arrangeur et à la fois en tant qu’interprète, en participant à des projets avec des formations de musique de chambre, des orchestres symphoniques ou un big band.

À partir de 2007, je commence à composer et jouer pour le spectacle vivant : théâtre, danse, cirque… dont les esthétiques vont de la musique type Renaissance à l’électro en passant par le jazz.

Au fil des ans c’est dans ce domaine que mon activité artistique, (création comme interprétation), s’est le plus développée. J’ai écrit la musique d’une cinquantaine de spectacles, notamment pour la compagnie « la fabrique des petites utopies ». Et j’ai rencontré par ce réseau la très inventive et poétique Isabelle Gourgues avec qui j’ai le bonheur aujourd’hui de constituer le duo du spectacle « Penchés au bord du monde », au sein de la compagnie « Demi-soupir ».

Depuis des années, je suis profondément convaincu que pour stimuler l’inventivité qui existe en toute personne, il est essentiel d’aider à dépasser cette vision tribale et statistique de la musique qui est celle de la société commerciale.  Les savoir-faire d’un style musical sont bien souvent compatibles avec un autre. Je l’expérimente personnellement chaque jour dans mon travail.

Cette école est sans doute d’un nouveau genre, résolument tournée vers une musique à réinventer. Elle invite à bien connaître, entretenir, et incoporer les beautés du passé, tout en s’enthousiasmant de la versatilité et de l’incessante innovation technologique du monde actuel. C’est cette ouverture, cette exigence, ces outils et ces méthodes que je veux, moi aussi, contribuer à transmettre.

L’Atelier 440 en 9 valeurs clés

Petits groupes d’élèves

Engagement artistique

Objectifs de production

Modernité

Ouverture culturelle

Théorie et pratique corrélées

Bonnes énergies

Repères de progression

Quartier agréable